Les options des joueurs au Blackjack

Aux règles fortes simples du Blackjack, il faut ajouter trois options qu'ont les joueurs en cours de partie : l'« assurance », la paire ou « splitting » et la double mise.

L’assurance

Lorsque la première carte du croupier est un as, les joueurs peuvent s'assurer contre le « Black Jack » qu'il pourrait réaliser avec sa seconde carte (auquel cas tous les joueurs seraient perdants ou à égalité s'ils ont eux-mêmes Black Jack).

Le croupier propose cette assurance lorsqu'il a donné la deuxième carte à tous les joueurs, qui ne peuvent plus s'assurer lorsqu'ils ont tiré une troisième carte. Pour s'assurer, le joueur doit déposer sur la ligne « assurance » face à son box une mise égale à la moitié de sa propre mise (s'il a misé 10 euros, il s'assure donc pour 5 euros).

Après que la situation de chaque joueur ait été déterminée, si le croupier tire un 10 (ou une figure), il ramasse les mises perdantes et paie les assurances à raison de 2 pour 1 (ce qui permet aux « assurés » de faire coup nul). S'il n'a pas réalisé un « Black Jack », le croupier ramasse les assurances et encaisse ou paie les autres mises comme dans un jeu simple.

Les paires

Lorsqu'un joueur reçoit, aux deux premiers coups, deux cartes de même valeur, il peut considérer qu'il a deux mains séparées. Pour ce faire, il doit engager une mise égale à sa mise initiale sur l'une des cartes. Ces deux cartes et ces deux mises sont alors considérées comme des mains indépendantes ayant toujours chacun sa valeur et sa destinée propres.

Le joueur, tire et joue dans les conditions du jeu simple, déterminant la situation de la main la plus à sa droite avant de passer à la suivante. Si le joueur qui a « splitté » reçoit une troisième carte identique aux deux premières, il peut à nouveau la séparer pour peu qu'il dépose également une troisième mise.

Lorsqu'un joueur partage une paire d'as, il ne lui est permis de tirer qu'une seule carte pour chaque as. Si un joueur partage une paire d'as ou une paire de cartes valant 10 points et s'il totalise 21 points avec la deuxième carte tirée, ce point n'est pas considéré comme un Black Jack et n'est donc payé qu'à égalité. Attention ! Chaque casino a la possibilité, dans son règlement intérieur, de limiter les paires aux cartes similaires, excluant ainsi les cartes différentes mais de valeur identique (vous pourrez ainsi « splitter » deux valets ou deux 10, mais pas un valet et un 10).

Le casino peut également limiter le nombre de paires que peut constituer un même joueur. Si vous entamez une partie de Blackjack dans un casino que vous ne connaissez pas, commencez donc par demander au croupier quelle est la règle en vigueur dans l'établissement.

La double mise

Lorsque le joueur a obtenu 9, 10 ou 11 points avec ses deux premières cartes, il peut doubler sa miser. Dans ce cas, il n'a droit qu'à une seule carte supplémentaire. En cas de doublement de la mise, le maximum autorisé peut être dépassé. En cas de « splitting » de deux 9, deux 10 ou deux As, la faculté de doubler sa mise dépend également du règlement intérieur de chaque casino. Ici aussi, il y a donc lieu de s'informer avant de débuter la partie.

Scroll to Top