Le Blackjack

Le Blackjack ou Black Jack est un jeu de casino calqué sur l'un des plus anciens jeux de cartes : le 21. Ce jeu consiste à réaliser 21 points avec deux cartes. L'As comptant au choix du joueur 1 ou 11, les figures 10 et les autres cartes leur valeur faciale.

Cartes

Après avoir reçu deux cartes, le joueur peut en demander une ou plusieurs autres pour améliorer son score et tendre vers 21. Mais s'il dépasse 21, il « crève le plafond » et perd la partie.

Au début du siècle, aux Etats-Unis, quand 21 points étaient réalisés avec un As et un valet de ♥ ou de ♣, le joueur gagnait 10 fois sa mise. D'où le nom « Black Jack », « Valet noir ». Parti d'Europe sous le nom de 21, il est revenu sous le nom de Black Jack dans les casinos européens. Ce jeu reprend la règle de base du 21, mais s'est enrichi de nouvelles particularités.

Les joueurs (pontes) jouent contre le croupier autour d'une table en forme de haricot sur laquelle on peut lire en toutes lettres : « Blackjack gagne 3 pour 2 », « la banque tire à 16, reste à 17 » ou encore « assurance paie 2 pour 1 ». Ces phrases sibyllines ne doivent pas faire oublier que le but du jeu est des plus simples : il s'agit, pour chaque joueur, de réaliser un point de plus que le croupier, sans dépasser 21 : voir les règles du Blackjack.

L’arrêté ministériel autorisant et réglementant l'exploitation du Blackjack en France date du 10 septembre 1969. Aujourd'hui, le Blackjack est pratiqué dans tous les casinos. Les raisons de cette réussite ? Tout d'abord, sa simplicité de compréhension due à sa filiation avec le 21. Ensuite, et surtout, parce que pour la première fois dans l'histoire des jeux de casino, le Blackjack offre aux joueurs intelligents l'opportunité de contrer les facéties du hasard.

Les cartes

Le Blackjack est pratiqué avec des cartes spéciales dont la valeur est mise en exergue par un agrandissement considérable des chiffres, ou des lettres, qui figurent aux coins de chaque carte.

Pour un joueur ordinaire, qui ne regarde donc que ses propres cartes, cela ne pose aucun problème. Par contre, le bon joueur de Blackjack accorde une importance prépondérante à l'ensemble des cartes qui se trouvent étalées sur le tapis (soit toujours au minimum une quinzaine de cartes).

L'avantage de la banque

Fait unique dans les annales des jeux de casino, au Blackjack l'avantage de la banque est impossible à chiffrer exactement. Et, ce qui n'arrange rien, cet avantage fluctue perpétuellement en fonction de la valeur des cartes restantes dans le sabot.

Selon les experts américains, l'avantage de la banque serait de l'ordre de 3 à 5% lorsque la partie commence (c’est-à-dire que l'on entame un nouveau sabot). Ensuite, tout dépend de la valeur des cartes qui passent. Si les premières donnes voient tomber de nombreuses cartes de grosse valeur (as, dix et figures), l'avantage de la banque augmente puisque le joueur a de moins en moins de chance de pouvoir réaliser un « Black Jack ». Par contre, si en début de partie c'est une majorité de petites cartes qui sort du sabot l'avantage de la banque diminue.

Dans certains cas extrêmes, par exemple si aucun as n'est tombé pendant les 6 ou 7 premières donnes, l'avantage passe même dans le camp des joueurs.

Les spécialistes américains sont passés maîtres dans l'art d'exploiter cette fluctuation. Utilisant pour ce faire des systèmes de comptage parfois fort élaborés qui leur permettent de ne jouer que lorsque l'avantage du jeu est en leur faveur. Cette pratique, conjuguée avec une parfaite connaissance des règles de tirage, donne des résultats époustouflants. Le seul problème, c'est que pour arriver à un tel seuil d'efficacité, il faut des mois, voire des années de pratique quotidienne et donc pas mal d'investissement.

Le comptage des cartes

Un groupe de joueurs escroqua plusieurs millions de dollars à des casinos en jouant au Blackjack, il ne s'agissait pas de joueurs ordinaires, c'était de brillants étudiants qui possédaient un secret extraordinaire grâce auquel ils ne pouvaient pas perdre. Au cœur de cette histoire, il y avait une superbe formule mathématique, si parfaite qu'elle allait les rendre à coup sûr millionnaires. Découvrez l'histoire du comptage des cartes.

Scroll to Top